Ethiades

VIOLENCE  POLICIERE  CONTRE  UNE  MARCHANDE  AMBULANTE!!!

HT TKT truoc do nat 1

HT TKT truoc do nat 3

La Pagode Liên Tri du Vénérable Thich Không Tanh, où nous distribuons les aides aux mutilés de guerre sudistes et aux enfants cancéreux a été rasée au matin du 8.9.2016 par plus de 500 policiers qui ont forcé l'évacuation des bonzes... et du comité inter-religions qui fait un seating de protestations

chualientri

LT 2

LES  TOURISTES  CHINOIS  SE  CROIENT  EN  PAYS  CONQUIS  AU  VIETNAM!!!  ILS IMPOSENT  LE  PRIX  QU'ILS  VEULENT:  ILS  DONNENT 10 EUROS  AU TAXI  QUI LES AMÈNE  A L'AEROPORT, AU  LIEU  DE 15 EUROS.

DMCS

COMMUNISTE  EVOLUTION

VC

original.jpg?w=600&h=373

UN GRAND MERCI A TOUS CEUX QUI ONT AIDE POUR LE RAPATRIEMENT DE MES 1000 EUROS (VOLES  PAR  LES BANKSTERS D'ASIA  COMMERCIAL BANK AU VIETNAM), NOTAMMENT LE SERVICE CLIENTÈLE DU CRÉDIT LYONNAIS.

chualientri-danlambao.jpg

SOS : LA  PAGODE " LIÊN  TRI" (de Mr PHAN  NGOC ÂN: LAURÉAT DU PRIX "DROITS DE L'HOMME 2015 " DÉCERNÉ AUX USA:) va être confisquée purement et simplement, en représailles de sa Non -soumission au "Front Patriotique" du gouvernement communiste vietnamien.

A Noël, la pagode LIÊN TRI a distribué 7000 USD aux enfants cancéreux, mutilés de guerre sudistes et ex boat-people rapatriés de force.

www.ghpgvntn.net/hinh-anh-phat-su/chua-lien-tri-bieu-qua-benh-nhi-ung-buu-tpb-viet-nam-cong-hoa-va-cuu-thuyen-nhan/


Lettre de protestation urgente du "COMITÉ INTER-RELIGION " au VIETNAM
Objet : La pagode LIÊN - TRI à THU-THIÊM (SAIGON, VN) en passe d'être confisquée par le gouvernement communiste vietnamien

A tous les religieux de toutes confessions au Vietnam

A tous les vietnamiens au pays ou à l'étranger

- Au Professeur Heiner Bielefeldt, Rapporteur Spécial de l'O.N.U. sur la Liberté Religieuse
et qui a déjà dénoncé les violations de la Liberté Religieuse au Vietnam lors de sa visite en 2014:
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/07/31/97001-20140731FILWWW00227-violations-de-la-liberte-religieuse-au-vietnam.php
- Aux gouvernements du Monde Libre
- Aux O.N.G. Internationales qui défendent les Droits de l'Homme.
- et au Gouvernement communiste vietnamien


Après nos deux précédentes déclarations concernant la menace d'expulsion du Vénérable THICH KHÔNG TANH de sa pagode "LIÊN-TRI", à "THU-THIÊM "dans le 2ème arrondissement de Saigon, en date du 30.8.2014 et du 31.5.2015; en ce début d'année 2016 "Le comité Inter-Religion du Vietnam " se voit encore obliger de dénoncer l’accélération du processus de violations des Droits de l'Homme en général, et de la Liberté Religieuse en particulier par le régime communiste vietnamien.
Toute l'agglomération de "THU -THIÊM" a été expropriée de force, avec des dédommagements dérisoires, en vue de devenir "la plus belle ville d'Asie"...
Ainsi des dizaines de milliers d'habitants sont jetés dans la rue, sans possibilité de se reloger! On ne compte plus le nombre de blessés et de suicides...

Seuls résistent encore, sur ce terrain très convoité, depuis plusieurs années:
- "La Congrégation des Amantes de la Croix"
- et surtout la pagode " LIÊN-TRI" (de l’Église Bouddhique Unifiée) du Vénérable THICH KHÔNG TANH qui est une épine dans le pied du régime communiste vietnamien:
* car c'est un lieu où des dizaines de "SANS -TERRE" (victimes des expropriations ) peuvent venir dormir, avoir à manger...
* des centaines de mutilés de guerre de l'ex Armée sudiste peuvent recevoir quelques aides financières envoyées par la diaspora vietnamienne...
et que le gouvernement communiste vietnamien essaye d'empêcher par tous les moyens, y compris intercepter l'argent directement dans le compte bancaire, voir le lien:
http://phanminhhien.monsite-orange.fr/page-5658c179837e5.html
* des centaines d'enfants cancéreux sont aussi consolés aux grandes fêtes religieuses ou grandes occasions..ainsi que des dizaines d'ex boat-people rapatriés de force au Vietnam.

* et surtout la pagode est aussi un lieu de réunion des associations civiles indépendantes!

La violation de la Liberté Religieuse à l'encontre de la pagode " LIÊN TRI" du Vénérable THICH KHÔNG TANH se décline ainsi:
- convocation des fidèles de la pagode, leur demandant de ne plus la fréquenter sous peine de perte d'emploi!
- convocation des mutilés de guerre sudistes, les intimidant sur la scolarité de leurs enfants et petits enfants..
- empêchement des déplacements des religieux, des associations civiles indépendantes pour se réunir...

La menace d'expropriation de la pagode" LIÊN -TRI" se préciserait pour début 2016, avec la construction à " CAT LAI" très éloignée de Saigon (limitrophe avec la province de "DONG-NAI"
- pour isoler le Vénérable THICH -KHÔNG TANH " de ses fidèles
- et empêcher ses actions humanitaires qui ne sont pas contrôlées par le " FRONT PATRIOTIQUE" du régime communiste.
La construction ne fait que 25m sur 4,5 m inadaptée pour une pagode!

Devant tant de méfaits, le "Comité Inter-Religieux du Vietnam" appelle urgemment pour une action rapide internationale, et que des sanctions soient appliquées pour isoler le Vietnam dans toutes les instances internationales.
Respectueusement


VIETNAM LE 1.1.2016

LES SIGNATAIRES DU COMITÉ "INTER-RELIGIEUX" AU VIETNAM

BOUDDHISME "Cao Đài":

– Chánh trị sự Hứa Phi (điện thoại: 0163.3273.240)

– Chánh trị sự Nguyễn Kim Lân (điện thoại: 0988.971.117)

– Chánh trị sự Nguyễn Bạch Phụng (điện thoại: 0988.477.719)

CHRISTIANISME:

– Linh mục Phê-rô Phan Văn Lợi (điện thoại: 0984.236.371)

– Linh mục Giu-se Đinh Hữu Thoại (điện thoại: 0935.569.205)

– Linh mục An-tôn Lê Ngọc Thanh (điện thoại: 0993.598.820)

– Linh mục Phao-lô Lê Xuân Lộc (điện thoại: 0122.596.9335)

– Linh mục Giu-se Nguyễn Công Bình (điện thoại: 01692498463)

BOUDDHISME:

– Hòa thượng Thích Không Tánh (điện thoại: 0165.6789.881)

– Thượng tọa Thích Viên Hỷ (điện thoại: 0937.777.312)

BOUDDHISME " Hoà Hảo":

– Ông Nguyễn Văn Điền (điện thoại: 0122.870.7160)

– Ông Lê Quang Hiển (điện thoại: 0167.292.1234)

– Ông Lê Văn Sóc (điện thoại: 096.4199.039)

– Ông Phan Tấn Hòa (điện thoại: 0162.6301.082)

– Ông Tống Văn Chính (điện thoại: 0163.574.5430)

– Ông Bùi Văn Luốc (điện thoại: 0169.612.9094)

PROTESTANTISME :

– Mục sư Nguyễn Hoàng Hoa (điện thoại: 0121.9460.045)

– Mục sư Đinh Uỷ (điện thoại: 0163.5847.464)

– Mục sư Đinh Thanh Trường (điện thoại: 0120.2352.348)

– Mục sư Nguyễn Trung Tôn (điện thoại: 0162.838.7716)

– Mục sư Nguyễn Mạnh Hùng (điện thoại: 0906.342.908)

– Mục sư Lê Quang Du (điện thoại: 0121.2002.001)

VISITE DE SOUTIEN  DU CONSULAT  US: Garrett Harkins, le 7.1.2016

au Vénérable THICH KHÔNG TANH (Pagode LIÊN -TRI)

TLS My

The Interfaith Council of Vietnam

URGENT ANNOUNCEMENT

Re: threatened demolition of Lien Tri Pagoda

To be addressed to:
- Dignitaries and followers of all religions in Vietnam

- Fellow Vietnamese countrymen inside and outside the country
Also addressed to:
– Dr. Heiner Bielefeldt, United Nations Special Rapporteur on Freedom of Religion or Belief

– Democratic governments around the world, international human rights organizations and media organizations around the globe
– Vietnam Government

After two statements regarding Lien Tri Pagoda (Thu Thiem, District 2, Sai Gon) and its chief monk Thich Khong Tanh dated 30th August 2014 and 31st May 2015, we, domestic members of the Interfaith Council of Vietnam (ICV), continue to condemn the blatant violation of human rights and relentless suppression of religious freedom by the Vietnamese government in this 2016 announcement.

Years ago, the Vietnamese government set out a plan to turn Thu Thiem into “the most beautiful urban area in South East Asia”. However, the plan was intended to be achieved through the following means:

- Land acquisition of thousands of houses in the area with unjust compensations that contravenes domestic laws and regulations; this misconduct has long been complained by local residents.

- Brutally forced eviction of households refusing to receive compensations and leave, which has resulted in several deaths and difficult living conditions for thousands of people.

- Complete eradication of religious presence so that moral voices and spiritual manifestation would no longer exist in the urban area built by atheists and immoralists.

One of the most often targeted victims of this perpetuated injustice is Lien Tri Pagoda, a unit of the Unified Buddhist Church of Vietnam, where chief monk Thich Khong Tanh presides. Both the pagoda and Mr. Tanh have always been a thorn in the eyes of the Vietnamese authorities because the land would not only yield profits but it is also considered a “black spot” which acts as a sanctuary for those deemed as “enemies of the government”, including victims of unjust land-grabbing on their journey to seek justice, ARVN invalids, and independent civil society organizations. That is not to mention the fact that since the beginning of this year, the police has been coercing worshippers to retrieve their relatives’ portraits and ashes mourned at Lien Tri pagoda. Previously, police has openly threatened that “once Vietnam successfully enters into TPP, the pagoda will vanish.”

Now, so as to alleviate public condemnation and put on a show for the international community, in a rushed manner, the authorities erected a building in Cat Lai for the purpose of moving in chief monk Thich Khong Tanh and his fellow monks (please refer to photos attached). The building, 25 meters long and 4.5 meters wide, has the structure of a typical house with only one rooftop, thus not having a design nor function suitable for a pagoda. In addition, it is located in a sparsely populated area bordering Dong Nai province, where it is not effective in serving spiritual needs for Buddhist followers in general while continuing Lien Tri pagoda’s charity work in Thu Thiem proves to be much more difficult. As has been informed, the forced eviction will be conducted by the end of January prior to Vietnam 12th party congress.

In the spirit of religious solidarity, with our mission to defend human dignity and fight against evils, we - the Interfaith Council of Vietnam – would make this urgent announcement to all Vietnamese people and the international community. We ask you to raise your voices in support of a place of worship and honorable monks that are facing injustice caused by the authorities. This, along with recent severe violations of human rights including continual crackdown on unsanctioned religious denominations, victims of unjust land-grabbing, democracy activists, labor rights advocates, is clear evidence that the Vietnamese government must be removed from their seat on UN Human Rights Council and disqualified from the Trans-Pacific Partnership. Rather, the only place they deserve is to sit on the list of CPC (Countries of Particular Concern with severe violations of religious freedom).

Vietnam, 1st January 2016

Co-signed by Interfaith Council of Vietnam dignitaries


Cao Dai:- Chief for Administration Hua Phi (telephone: 0163.3273.240)
- Chief for Administration Nguyen Kim Lan (telephone: 0988.971.117)
- Chief for Administration Nguyen Bach Phung (telephone: 0988.477.719)

Catholicism:- Priest Peter Phan Van Loi (telephone: 0984.236.371)
- Priest Joseph Dinh Huu Thoai (telephone: 0935.569.205)
- Priest Anthony Le Ngoc Thanh (telephone: 0993.598.820)
- Priest Paulo Le Xuan Loc (telephone: 0122.596.9335)

- Priest José Nguyen Cong Binh (telephone: 0169.249.8463)

Buddhism:

- Venerable Thich Khong Tanh (telephone: 0165.6789.881)
- Venerable Thich Vien Hy (telephone: 0937.777.312)

Hoa Hao Buddhism:

- Mr. Nguyen Van Dien (telephone: 0122.870.7160)

- Mr. Le Quang Hien (telephone: 0167.292.1234)

- Mr. Le Van Soc (telephone: 096.4199.039)
- Mr. Phan Tan Hoa (telephone: 0162.6301.082)
- Mr. Tong Van Chinh (telephone: 0163.574.5430)

- Mr. Bui Van Luoc (telephone: 0169.612.9094)

Protestantism - Evangelical:

- Pastor Nguyen Hoang Hoa (telephone: 0121.9460.045)
- Pastor Dinh Uy (telephone: 0163.5847.464)
- Pastor Dinh Thanh Truong (telephone: 0120.2352.348)
- Pastor Nguyen Trung Ton (telephone: 0162.838.7716)
- Pastor Nguyen Manh Hung (telephone: 0906.342.908)
- Pastor Le Quang Du (telephone: 0121.2002.001)

TLS Pháp

A Son excellence Monsieur Ly-Batallan Emmanuel,Consul de FRance

Je vous adresse mes Meilleurs voeux 2016 tant sur le plan familial que professionnel.

Par ailleurs, je me permet de vous signaler que le gouvernement communiste vietnamien, va confisquer aussi la pagode LIEN -TRI du bonze THICH-KHONG TANH (Mr PHAN NGOC AN) après avoir confisqué les 1000 Euros que Compassion-Vietnam a envoyé pour les mutilés de guerre, et enfants cancéreux

Détails:

http://phanminhhien.monsite-orange.fr/page-5658c179837e5.html

La pagode LIEN TRI se situe

153 rue Luong Dinh Cua -Phuong .An Khanh, Thu Thiem - 2ème arrondissement de Saigon

Tél: 0126 989 2153

Une attention particulière de votre part (une visite de soutien...) serait très appréciée non seulement de la diaspora vietnamienne en France, mais aussi des diasporas vietnamiennes dans le monde entier, qui voit au Vénérable THich Khong Tanh l'équivalent du Dalaï Lama tibétain.

Avec ma Profonde Gratitude pour tout ce que vous pourrez faire.

Dr PHAN MINH-Hien

A Saigon, le gouvernement a planifié la démolition de deux églises catholiques et d’un temple bouddhiste, dans le cadre d’un « plan de développement urbain » de la partie sud de Saigon. Deux lieux de culte de l’Eglise mennonite et de l’Eglise évangélique du Vietnam ont déjà été détruits, ainsi que leurs terrains confisqués.

Le projet n’est pas nouveau et se heurte depuis des années à une résistance farouche des communautés, chrétiennes, comme bouddhistes de Thu Thiêm. Datant du 27 décembre 2005, ce plan vise à doter Saigon d’une zone urbaine ultramoderne appelée à devenir le nouveau centre de la ville tant au point de vue commercial que financier.

Mais depuis l’été dernier, alors que les premiers bâtiments et terrains appartenant à des communautés ont commencé à être saisis, les fidèles et leurs chefs religieux s’organisent pour faire face aux menaces des autorités en faisant appel à la communauté internationale.

Un Conseil interreligieux représentant cinq groupes chrétiens et bouddhistes s’est constitué et a lancé le 15 septembre dernier une pétition pour stopper le projet, adressée à la communauté internationale, aux organisations de défense des droits de l’homme, aux médias, ainsi qu’à « tous les citoyens du Vietnam ». La pétition du Conseil des chefs religieux a reçu plus de 600 signatures dans les trente heures qui ont suivi, rapporte l’agence AsiaNews le 18 septembre dernier.

« Le Conseil interreligieux du Vietnam appelle de toute urgence votre soutien et votre coopération dans la protection de toutes les institutions religieuses à Thu Thiêm », demande la pétition, qui précise que la fermeture de la pagode de Liên Tri a été notifiée le 18 aout par les autorités de la circonscription d’An Khanh d’Hô Chi Minh-Ville, district 2, et qu’elle « peut intervenir à n’importe quel moment entre le 8 et le 30 septembre ».

Outre cette menace urgente, le texte du Conseil interreligieux rappelle également que « l’église catholique de Thu Thiem et les bâtiments de la communauté des religieuses des Amantes de la Croix, la plus ancienne des congrégations du Vietnam, sont aussi en danger de destruction imminente ».

Cette démolition à laquelle ces établissements religieux avaient déjà échappé en juin 2012 semble désormais presque inévitable. La paroisse catholique de Thu Thiêm compte plus de 4 000 fidèles et le monastère des Amantes de la Croix (dites de Thu Thiêm) abrite une quarantaine de religieuses qui se consacrent à l’instruction religieuse, à l’éducation, aux soins de santé et aux œuvres sociales.

La zone deThu Thiêm a été choisie pour devenir « une zone urbaine nouvelle » avec des établissements commerciaux, résidentiels, administratifs, ainsi que des centres de loisirs et d’enseignement, explique la pétition. Cependant, dans cette région au riche potentiel, longtemps appelée « le pays d’or » par les investisseurs, aucun temple, aucune église ni aucun lieu offrant des services caritatifs n’ont été prévus, constate-t-elle. « Comment les besoins spirituels et religieux des gens seront-ils satisfaits [dans cette nouvelle zone], comment la liberté de religion inscrite dans la Constitution pourra-t-elle s’exercer ? », s’interrogent les pétitionnaires.

Les autorités ont offert en compensation de la confiscation de la pagode Liên Tri et de ses terres, la somme de 274 000 dollars, a rapporté le responsable de la communauté bouddhiste, le vénérable Thich Không Tanh, au service en langue vietnamienne de Radio Free Asia le 17 septembre. « Mais, a-t-il ajouté, nous n’accepterons jamais leur offre, car le problème n’est pas d’ordre financier. »

« Nous savons bien que le gouvernement n’aime pas beaucoup la communauté Liên Tri, a ajouté le moine, parce qu’elle n’appartient pas à l’organisation bouddhique d’Etat ['Eglise bouddhiste du Vietnam. NDLR]. Notre communauté, l'Eglise bouddhiste unifiée a été interdite par les autorités vietnamiennes pendant plusieurs dizaines d’années et, à ce titre, soumise à l’isolement et à la répression. »

« Aujourd’hui, le gouvernement utilise la spoliation de terrains comme moyen pour nous éliminer définitivement. Il m’a été répondu que, quel que soit mon avis sur la question, le projet serait mené à son terme... Et le gouvernement finit toujours pas obtenir ce qu’il veut », conclut-il.

En juillet dernier, Heiner Bielefeldt, envoyé spécial des Nations Unies, a accusé le gouvernement vietnamien de « graves violations de la liberté religieuse » et a rapporté que la police avait harcelé et intimidé les personnes qu’il avait voulu rencontrer dans le cadre de ses investigations.

(eda/msb)

YoungScrapCollectors.png

UN  GRAND  MERCI  A  TOUS  CEUX  QUI  ONT  AIDE  POUR  LE  RAPATRIEMENT  DE  MES  1000 EUROS, NOTAMMENT  LE SERVICE  CLIENTÈLE  DU CRÉDIT  LYONNAIS.

LA BANQUE ASIA COMMERCIAL BANK  (VIETNAM) VOLE SES CLIENTS: DES BANKSTERS

1000 Euros destinés à 50 mutilés de guerre et enfants cancéreux sont volés sans scrupules avec le Feu Vert du gouvernement communiste vietnamien!

Ce dossier est transmis:

- au siège social du Crédit Lyonnais, vu que quelques années auparavant une banque d'Etat vietnamienne (VIETCOM BANK) m'a fait le même coup et que finalement l'argent a pu être rapatrié en 1 mois et pour une somme plus importante.

- pour avis à 60 millions de consommateurs & l'Union des Banques FRançaises

Je laisse passer la COB 21 puis j'écrirai à Mr Manuel Valls, Premier Ministre et aux Ministres des Affaires Etrangères et de l'Economie

Même pour 1 Euro, je me battrai car je ne laisserai pas une bande de Mafieux Rouges au Vietnam me dicter ce que j'ai à faire!

Dr PHAN MINH-Hien

pipi

img006

ENFANTS  CANCEREUX  VOLES  PAR   ASIA  COMMERCIAL  BANK

ASIA  COMMERCIAL  BANK  ET  LA  CLIQUE  DE MAFIEUX  ROUGES  AU  POUVOIR SONT RESPONSABLES  DU  DETOURNEMENT / CONFISCATION  DES AIDES  HUMANITAIRES

LAURÉAT  DU  PRIX  "DROITS  DE  L'HOMME 2015 " DÉCERNÉ  AUX USA: 

Mr PHAN  NGOC ÂN  A  REVERSE  L’INTEGRALITE  DE L'ARGENT : AUX PRISONNIERS  POLITIQUES, AUX MUTILES  DE GUERRE...

061245.jpg

29.11.2015 : Bon, je vais inaugurer la rubrique avec ma dernière mésaventure concernant un transfert d'Argent NON ARRIVE (1000 Euros en date du 8 Septembre 2015 par le Credit Lyonnais) de COMPASSION-VIETNAM pour le Vénérable THICH KHÔNG TANH (Mr PHAN NGOC ÂN) qui s'occupe des mutilés de guerre sudistes et les enfants cancéreux, lépreux..., via la Banque ASIA COMMERCIAL BANK à HÔ CHI MINH

Le gouvernement communiste vietnamien veut que toutes les associations Humanitaires passent par le "FRONT PATRIOTIQUE" qui soi-disant serait à même de répartir équitablement les aides dans les différentes...poches des potentats locaux! Ce que nous refusons!

Nous faisons de l' Humanitaire directement pour que 100% des dons (les frais de transfert ou autres, je les prend à ma charge) arrivent aux nécessiteux via des religieux de toutes confessions (Bouddhiste, Catholique, Protestant, Cao Dai, Hoà Hao) dignes de confiance. 

Ce qui déplaît fortement au gouvernement communiste vietnamien qui ordonna le gel du compte de notre Vénérable bonze Mr. PHAN NGOC ÂN. Depuis le 15.9. il se déplaça plus de 10 fois pour demander le retrait de nos 1000 Euros, mais à chaque fois, il se voit répondre: - "L'Argent n'est pas arrivé"

Il demande de lui donner le solde de son compte pour vérifier, ce qui lui fût aussi refusé!

En désespoir de cause, j'ai demandé l'aimable intervention de son Excellence le Consul de France à Saïgon, Monsieur Emmanuel LY BATALLAN qui se voit opposer aussi un refus de la moindre explication.

J'ai écrit donc à mon Directeur d'agence du Crédit Lyonnais, Monsieur Cédric Perez pour rapatrier les 1000 Euros à mes frais. J'ai payé de ma poche le 1000 Euros des donateurs, en demandant à des amis qui rentrent au VN de les donner au bonze

Réponse de M. Cedric PEREZ

Bonjour,

Mon service de comptabilité vient de me répondre quant à votre demande de refaire venir les fonds suite au virement étranger qui a été fait pour 1000€ en date du 08/09/2015.

Le correspondant au Vietnam refuse le retour des fonds.

Merci de revoir avec le bénéficiaire ou les autorités de là bas.

Cordialement.

C PEREZ

Parallèlement à ma mésaventure, une association amie (HOA MAI / VI DAN FOUNDATION) aux USA a eu son transfert d'argent de 1500 USD bloqués aussi pour Mr PHAN NGOC ÂN. Mais la CHASE BANK à force de tenacité a pu rapatrier les 1500 USD aux USA.

Ce qui pose le problème de l'HONNEUR  DE LA FRANCE,, vu que l'ASIA COMMERCIAL BANK n'est qu'une petite banque privée, et que ni Monsieur le Consul de France , ni le CREDIT LYONNAIS ne puissent faire pression pour rapatrier 1000 Euros!!!

TKT

BNUB

TPB

Happy%2Bhuman%2Brights%2Bday%2B.jpg

EX- PRISONNIERS  POLITIQUES  COMMÉMORANT  A  LA PAGODE  LIÊN TRI  DU  BONZE  PHAN NGOC ÂN : LA  JOURNÉE DES DROITS DE l'HOMME 10. 12. 2015

06123.jpg

Communiqué

L’honorable sénateur Thanh Hai Ngo

Le 4 décembre 2015

Pour publication immédiate

Le sénateur Ngo condamne les violations continues

des droits de la personne au Vietnam

Ottawa, le 4 décembre 2015 – Aujourd’hui, le sénateur Thanh Hai Ngo a fait la déclaration suivante :

« Je suis très préoccupé par de récents cas de violation des droits de la personne au Vietnam qui ont été rapportés en novembre 2015 et qui démontrent à quel point la situation des droits de la personne y demeure problématique. Aujourd’hui, le Vietnam cherche à resserrer ses liens avec le Canada sur le plan de l’économie et de la sécurité alors que ses personnalités religieuses, ses militants de la société civile et ses blogueurs sont quotidiennement confrontés à du harcèlement et à de l’intimidation de la part des autorités pour avoir simplement exprimé leurs points de vue de façon pacifique et qu’ils ne sont protégés par aucun cadre juridique. Des rapports récents et des intervenants internationaux ont indiqué que le Parti communiste vietnamien maintient son régime de parti unique et viole les droits humains fondamentaux de ses citoyens qui subissent du harcèlement et de l’intimidation sans avoir de recours pour réclamer justice.

§Le 24 novembre 2015, Nguyen Mai Trung Tuan, un adolescent de 15 ans, a été injustement traduit en justice et condamné par le tribunal populaire du district de Thanh Hoa à quatre ans et demi d’emprisonnement et à une amende de 42,6 millions de dong (1 880 $). Les autorités ont aussi brutalement arrêté ses parents qui résistaient à la confiscation de leur terre en échange d’un « dédommagement » représentant le sixième de sa valeur marchande. Les châtiments corporels infligés par la police, les procès injustes et la confiscation de la terre sont des violations directes de la dignité et des droits de cet adolescent et de ses parents en tant que propriétaires fonciers.

§Mme Do Thi Minh Hanh et M. Truong Minh Duc, tous deux militants des droits des travailleurs vietnamiens, ont été victimes de brutalité policière et placés en garde à vue pour avoir distribué des tracts sur les droits des travailleurs et pour avoir discuté avec des travailleurs congédiés dans la province méridionale de Long An.

§Le très vénérable Thich Quang Do, chef spirituel reconnu, érudit, dissident, proposé 16 fois pour le prix Nobel de la paix, a passé plus de 30 ans en détention pour avoir défendu de façon pacifique la liberté religieuse, la démocratie et les droits de la personne. Ce chef spirituel n’est toujours pas autorisé à quitter son domicile même si le gouvernement vietnamien affirme qu’après 30 ans de détention, il n’est plus assigné à résidence. Il est temps pour le gouvernement du Canada de rejoindre la position défendue par le président Obama et de demander la libération immédiate et sans condition du moine.

§Human Rights Watch a signalé que le Vietnam se prépare à adopter de nouvelles lois en matière de sécurité nationale dans le but de procéder à un nombre élevé d’arrestations pour étouffer la dissidence et faire taire les critiques. On estime que, de juin 2012 à novembre 2015, il y a eu 1 410 cas d’atteinte à la sécurité nationale impliquant 2 680 personnes, nombre qui devrait augmenter de façon marquée à la suite de l’adoption des projets lois, qui préconisent des peines sévères pour les activités politiques et ciblent expressément les groupes qui militent en faveur de la démocratie et des droits de la personne.

Ces cas récents montrent que les autorités communistes du Vietnam ciblent activement tous leurs opposants et leur réservent des peines sévères, en dépit de leur promesse de protéger les droits des travailleurs à la suite de la signature du Partenariat transpacifique, qu’ils ne donnent pas suite aux recommandations du Conseil des Nations Unies relatives à l’Examen périodique universel qui a pour but d’améliorer le bilan en matière de droits de la personne, et qu’ils font fi des conseils du rapporteur spécial des Nations Unies en ce qui concerne la liberté de religion ou de croyance. En l’honneur de la Journée internationale des droits de l’homme le 10 décembre, le Vietnam devrait tenir compte des nombreuses demandes qui lui sont faites de respecter davantage les libertés fondamentales et la dignité humaine, et réaliser de véritables progrès sur le plan du respect des normes universelles en matière de droits de la personne. »

Pour en savoir plus sur la situation des droits de la personne au Vietnam, veuillez consulter :

-Rapport annuel de mon bureau sur les droits de la personne :

http://senatorngo.ca/fr/mon-travail/my-work/

-Site Web : http://senatorngo.ca/fr/

Bureau du sénateur Thanh Hai Ngo

ThanhHai.Ngo@sen.parl.gc.ca

613-943-1599

4 ANS et DEMI  DE  PRISON  FERME et 1880 USD POUR  UN  ADO  DE 15 ANS  QUI  LÈVE  LE POING  FACE  AUX  SUPPÔTS  COMMUNISTES  QUI  VIENNENT  CONFISQUER LEUR TERRE

NguyenMaiTrungTuan-danlambao.jpg

EILMITTEILUNG DES INTERRELIGIÖSEN GREMIUMS

VON VIETNAM BETREFFEND DER ANGELEGENHEITEN

DER LIEN TRI PAGODE IN THU THIEM

An

- alle geistliche Würdenträger sowie Gläubigen verschiedener

Religionen von Vietnam.

- sämtliche Landsleute im Ausland wie im Inland.

- zugleich an

- Herrn Doktor Heiner Bielefeld, UN-Sonderberichterstatter für Re

ligions- und Weltanschauungsfreiheit

- alle demokratische Regierungen in fünf Kontinenten, alle internat

ionalen

Menschenrechtsorganisationen und alle Pressestellen auf der

Welt,

- die Machthaber des vietnamesischen Regimes

Nach zwei von Obersten Mönch Thich Khong Tanh am 30.08.2014 sowie am 31.05.2015 abgegebenen Stellungnahmen bezüglich der Lien Tri- Pagode in Thu Thiem Stadtbezirk 2, Saigon, sieht sich das interreligiöse Gremium im Inland heute nochmals gezwungen, ihre Verbreitungspflicht über die grausame Unterdrückung der Menschenrechte sowie Religionsfreiheit durch die Machthaber des vietnamesische kommunistischen Regimes weltweit nachzugehen.

Wie die Welt vor einigen Jahren bereits Kenntnis genommen, dass sämtliche Bodenfläche im Umkreis von Thu Thiem bereits in die Neubauplanung für eine vermeintlich schönsten Kreisstadt von Sü dostasien (sic!) eingebettet und zwar durch folgende Vorgehensweisen:

- Gewaltsame Zwangsevakuierung zwecks Befreiung von Grundflächen

im Besitz von tausenden Familien, die seit alters her bereits hier

niedergelassen hatten, mit einer lächerlichen Entschädigung und den vom

Staat selbst festgeschriebenen Bestimmungen über das Besitzrecht der

Bürger zum Trotz.

- Gegenüber den Betroffenen, die gegen den von der Behörden

erteilten Zwangsumzug Widerstand geleistet und gegen die vom Staat ungerecht

festgelegte Entschädigung abgelehnt hatten, wurde Gewaltanwendung

durch die Sicherheitsbehörden vorgenommen und Tote in Kauf

genommen, dadurch richtete man das normale Leben von

hunderttausenden Bürgern in jenem Gebiet zugrunde.

- Zum Verschwinden aller Aktivitäten verschiedener Religionen mit dem

Zweck, die Hochschätzung der traditionellen Tugenden, die Ausdrücke

der Spiritualität eines Menschen überhaupt nicht mehr zum Alltagsleben

der Bevölkerung in dieser von der gewissenslosen und atheistischen

Bande zum Aufbau vorgeplanten Kreisstadt wahrzunehmen sind.

Ein von den Opfern jener eben dargestellten machtbesessenen und materialisierten Bande ist die Lien-Tri Pagode der Vereinigten Buddhistischen Religionsgemeinschaft von Vietnam, die Andachtsstätte unter Vorsitz des Oberster mönch Thich Khong Tanh. Sowohl die Lien-Tri Pagode als auch der Oberster mönch sind unter Visier der lokalen Machthaber und die auf jeden Preis zu vernichtenden Hindernisse, denn die Bodenflächen , die zum Eigentum der Pagode gehören, sind in der Tat "goldenen Grundflächen", denn unter dem Wirtschaftsaspekt stellen jene

Grundflächen ein enormes Vermögen. Darüber hinaus übernimmt freiwillig die Lien-Tri Pagode die Rolle als Zentrum, stützende Säule für die Staatsbürger, die ungerecht bei der Wegnahme ihrer Grundbesitzes durch die Machthaber behandelt wurden, und auch ein Obdach für sie auf dem Weg des Kampfes für ihren Anspruch auf Rücknahme ihres ungerecht gewaltsam weggenommenen

Grundbesitzes, eine Stelle zum Spenden von Trost für die Kriegsinvaliden der ehemaligen Republik Vietnam, die als Opfer unter dem unendlichen Hasses des derzeitigen Regimes ungerecht leiden mussten, als Geheimort für das Zusammentreffen der zivilgesellschaftlichen Organisationen, die

von dem Regime als Feinde, eine Gefahr für sein System verdammten. Abgesehen von der Drohung der Sicherheitsbehörde, dass nach dem offiziellen Eintritt in das TTP die Pagode bodengleich gemacht werden wird, so dass die Pagode-Anhänger die bei der Pagode aufbewahrten Abbilder wie Asche ihrer Verstorbenen so schnell wie möglich zurü cknehmen sollten.

Nun zum Zweck, die Öffentlichkeit der betroffenen Teilbevölkerung in jenem Gebiet, einigermaßen zu beruhigen, zugleich die internationale Aufmerksamkeit auf die "Lien-Tri-Pagode-Angelegenheit" in die Irre zu führen hat das vietnamesische Regime eilends eine neue Anlage in Cat Lai bauen lassen mit dem Zweck, den Oberster mönch Thich Khong Tanh samt seinen buddhistischen Gläubigen wider den eigenen Willen in jene neue Anlage umziehen zu müssen (sehe bitte beigefügten Bilder)

Die sogenannte Anlage besteht lediglich aus einem Einfachhaus mit einer Länge von 25 m und einer Breite von 4,5 m. Sie erweckt uns keinen einzigen Hauch von einer Andachtsstätte. Darüber hinaus ist sie grenzt an die Provinz Dong Nai, wo ersichtlich bevökerungsarm ist, so dass esdem

Volk hinsichtlich ihres spirituellen Lebens nicht nennenswert dienen kann. Außerdem eine Menge schwerer Hindernisse aber bezüglich caritativer Tätigkeiten, wie die Lien-Tri Pagode zuvor in Thu Thiem getan hatte, ist nicht schwer festzustellen. Im Neujahr, vor dem 12.

Parteitag der Kommunistischen Partei ist mit Sicherheit die grausame Gewaltanwendung durch die Sicherheitsbehörden zur Realisierung des Umzugszwangs nicht mehr zu vermeiden.

Im Geist des interreligiösen füreinander Verständnisses und der Bloß stellung des Schwerverbrechens des derzeitigen Regimes sieht sich das interreligiöse Gremium gezwungen, diese Eilmitteilung an die breite Bevölkerung und an die Weltöffentlichkeit zu senden. Hierzu werden alle Menschen im Ausland wie im Inland wie auf der Welt, die die schwerkriminellen Taten des vietnamesischen Regimes verachten, aufgerufen, uns den Mönchen, die derzeit gegen den Geist der Hexerei, des Dämons in Gestalt eines Regimes, Hilfe zu leisten.

Durch die oben aufgezählte schwer kriminelle Taten, dazu noch die Unterdrückung der Religionen verschiedener Richtungen, die Inhaftierung der Kämpfer für eine demokratische Gesellschaftsordnung wie der Gewerkschafter, muss das Mitglied des

UNO-Menschenrechtsgremiums für Vietnam ausgeschlossen und gerechterweise wieder in die Auflistung der Staaten gemäß CPC festgelegt werden. Darüber hinaus ist die

Erwartung als Mitglied des TTP lediglich eine Illusion.

Vietnam, den 01.01.2016

Unterschriften der Würdenträger in dem interreligiösen Gremium

von Vietnam

CAO DAI:

Hauptgeschäftsführer Hua Phi ( Tel.: 0163. 32 73.240 )

Nguyen Kim Lan ( Tel. 0988. 971.117 )

Nguyen Bach Phung ( 0988. 477.719 )

KATHOLISCH:

Priester Phero Phan Van Loi ( Tel. 0984. 236. 371 )

Giuse Dinh Huu Thoai ( Tel. 0935. 569.205 )

Anton Le Ngoc Thanh ( Tel. 0993. 598.820 )

Phao Lo Le Xuan Loc (Tel. 0122. 596.9335 )

Giuse Nguyen Cong Binh (Tel. 0169.249.8463 )

BUDDHISTISCH:

Oberster mönch Thich Khong Tanh (Tel. 0165. 6789.881)

Obermönch Thich Vien Hy ( Tel 0937.777.312)

HOA HAO-BUDDHISTISCH:

Herr Nguyen Van Dien ( Tel. 0122. 870.7160 )

Le Quang Hien ( Tel. 0167. 292.1234 )

Le Van Soc ( Tel. 0964.199.093 )

Phan Tan Hoa ( Tel. 0162. 6301.082 )

Tong Van Chinh ( Tel. 0163. 574.5430 )

Bui Van Luoc ( Tel. 0169. 612.9094 )

EVANGELISCH :

Pastor Nguyen Hoang Hoa ( Tel. 0121. 946.0045 )

Dinh Uy ( Tel. 0163. 5847.464 )

Dinh Thanh Truong ( Tel. 0120. 2352.348 )

Nguyen Trung Ton ( Tel. 0162. 838. 7716 )

Nguyen Manh Hung ( Tel. 0906.342.908 )

Le Quang Du ( Tel. 0121. 2002. 001 )

a1.jpg